Cinquième « Cahier Jules Lequier »

Le cinquième Cahier Jules Lequier vient de paraître.

Lequier en face-à-face, entretiens, lettres et documents

« KierkegaarCJL5d, Lequier, sainte Thérèse, Plotin, je les pense un peu comme des jeunes gens qui partent vers l’avenir et qu’on retient par leurs basques. Ils partent vers l’avenir, ils vont vers quelque chose de fabuleux… et puis, derrière, il y a la société qui les retient : non, c’est Dieu ; non, c’est la Bible ; non c’est… »

Robert Mirsahi

« Lequier souhaitait toujours le miracle, l’impossible miracle. Il touchait toujours la terre de la pointe des pieds, toujours prêt à faire un genre d’envol. Et donc, la mer. Malgré tout, il allait s’y baigner presque tous les jours. Mais est-ce qu’à ce moment-là – c’était en février – est-il allé plus loin ? »

Heather Dohollau

Sommaire :

Éditorial

Entretien de Delphine Bouit avec Robert Misrahi

Entretien de Rolland Savidan avec Heather Dohollau

Lettre de Jean Grenier à Heather Dohollau, du 4 septembre 1969

Lettre de Heather Dohollau à Jean Grenier, du 3 octobre 1969

Lettre de Jules Lequier à Charles Renouvier, du 12 avril 1848

« D’une pierre qui portait gravés deux noms », Goulven Le Brech

« De l’édition de Renouvier à l’édition de Dugas », André Clair

Actualités de Jules Lequier

Cahiers Jules Lequier n°5/2015

Illustration de couverture :

image extraite de l’entretien filmé de Rolland Savidan avec Heather Dohollau. Il s’agit d’une fenêtre de la maison de Lequier, « Plermont ».

ISBN : 978-2-9536099-4-3

79 p./12 euros.

Pour le commander, veuillez envoyer un chèque d’un montant de 15 euros à l’adresse de l’association : bon-de-commande

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Lequier en face-à-face

photo_heather_1

Le cinquième Cahier Jules Lequier est en voie d’achèvement. Il a pour titre « Lequier en face-à-face. Entretiens, lettres et documents ».

Il comportera deux entretiens, avec le philosophe Robert Misrahi et avec la poétesse Heather Dohollau, ainsi qu’une lettre inédite de Lequier à Renouvier datant de 1848.

Il est possible de précommander le Cahier dès aujourd’hui (envoi d’un chèque d’un montant de 15 euros à l’association).

Illustration : Heather Dohollau (image extraite d’un film de Rolland Savidan).

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Le pin solitaire

pin_solitaire

Une photo prise ce jour, d’un pin solitaire, battu par le vent de la mer…

« La dernière page » de Jules Lequier :

https://juleslequier.wordpress.com/la-derniere-page/

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Lequier est Charlie

photo-je-suis-charlie

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

« La liberté est la source commune du droit et du devoir »

Jules Lequier a milité en faveur du retour de la République lors des événements de 1848. Alors que la France vient d’être atteinte dans ses grands principes républicains, nous reproduisons ci-dessous un extrait de sa profession de foi pour les élections à la députation, publiée en avril 1848 :

Citoyens des Côtes du Nord,

Républicain du fond du cœur, je viens proposer mon nom à vos suffrages. Malgré le peu de titres que j’ai à les obtenir, ma conscience me dit que vous ne regretteriez pas de me les avoir donnés.

L’Assemblée Nationale va poser les bases de la constitution républicaine. Prêt à m’expliquer plus au long devant vous ou vos délégués, il me suffira ici d’exposer en peu de mots ma pensée.

Conformément à la haute idée que nous nous faisons tous aujourd’hui de la personne humaine, la constitution proclamera comme principe suprême le principe de la liberté absolue, c’est-à-dire la liberté la plus large que puisse concevoir le législateur.

Liberté de presse, liberté d’association, liberté d’enseignement, liberté religieuse.

La liberté est la source commune du droit et du devoir. Si l’exercice de sa liberté est pour chacun le premier des droits, respecter la liberté d’autrui est pour chacun le premier des devoirs ; et qui ne fait pas son devoir abdique son droit.

___

NB : Le prochain Cahier Jules Lequier contiendra une lettre inédite de Lequier à Renouvier sur ce sujet,

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

2015 : bicentenaire de la naissance de Charles Renouvier

Charles-Renouvier

L’association des amis de Jules Lequier vous souhaite une bonne année 2015.

Cette année nous célébrons les 200 ans du philosophe Charles Renouvier, né le 1er janvier 1815 à Montpellier.

Charles Renouvier a connu Jules Léquyer à l’Ecole Polytechnique, en 1834, où ils étaient de la même promotion. Tous deux se sont lié d’amitié, partageant un goût commun pour les grandes questions philosophiques. Ils sont restés longtemps amis et ont forgé leurs philosophies en confrontant leurs points de vue, malgré une nette différence en matière de religion.

Tout au long de l’année 2015 nous posterons des article sur Renouvier et Lequier et nous sommes à la recherche de contributeurs sur ce sujet.

Sur Renouvier, nous signalons les publications suivantes :

1) Revues :

« De Renouvier à Lequier : hommage à Baptiste Jacob (1858-1909) et Gérard Pyguillem (1920-2001) », Cahiers Jules Lequier, n°1, Association les amis de Jules Lequier, 2010.

« Renouvier revisité par Marie-Claude Blais », dialogue avec Jean-François BacotLe Philosophoire, n°22, Hiver 2004.

« Renouvier : philosophie politique », Corpus n° 45, dossier coordonné par Marie-Claude Blais, 2003.

2) Ouvrages :

Fernand Turlot, Le personnalisme critique de Charles Renouvier. Une philosophie française, Presses universitaires de Strasbourg, 2003.

Marie-Claude Blais, Au principe de la République. Le cas Renouvier, Gallimard, 2000.

Laurent Fedi, Le Problème de la connaissance dans la philosophie de Charles Renouvier, L’Harmattan, 1998.

Illustration :

Portrait de Charles Renouvier par Henri Bouchet-Doumenq (détail)

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Lequier et John Cowper Powys

Pour terminer cette année de célébration les 200 ans du philosophe, je vous invite à lire un article dont je suis l’auteur, sur Lequier et John Cowper Powys, intitulé « Deux grands aventuriers de l’esprit » (la lettre powysienne n°28, automne 2014). Cet article est publié en ligne dans sa version anglaise et la version originale peut être commandée en format papier auprès de la société Powys (Lannion).

Pour lire l’article cliquer ici.

Bonne lecture !

G. Le Brech

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized