Troisième « Cahier Jules Lequier »

Le troisième Cahier Jules Lequier vient de paraître.

Présentation :

« Rien n’est perdu dans les travaux humains » a écrit Jules Lequier, « tous les genres de spéculation vers lesquels s’est tournée à diverses époques l’autorité de l’esprit humain ont droit au respect, à l’examen, à l’étude ». Dans cet esprit, cent-cinquante ans après la disparition du philosophe, ce troisième Cahier Jules Lequier propose des témoignages sur sa vie et des mises en perspective de sa philosophie. Ilpropose par ailleurs une incursion inédite dans les archives du philosophe, par la publication de fac-similés de pages du Cahier B du Fonds Jules Lequier (MS 249).

Sommaire :

Editorial

 150ème anniversaire de la mort du philosophe : témoignages et perspectives

Ernest Hello : Jules Lequier

Mathurin Le Gal La Salle : trois lettres à Charles Renouvier

Delphine Bouit :Lequier vivant

Antonio Vieira : La passion selon Jules Lequier

 Jules Lequier, Le possible et le nécessaire

Présentation

Fac-similés et transcriptions de pages du Cahier B (MS 249, Fonds Jules Lequier)

 Actualités de Jules Lequier

Cahiers Jules Lequier n°3/2012

Illustration : manuscrit de Jules Lequier (Fonds Jules Lequier, Cahier B, MS 249, folio 19), reproduction du Service commun de la documentation de l’Université de Rennes 1.

ISBN : 978-2-9536099-2-9

110 p./12 euros

Pour le commander, veuillez envoyer un chèque d’un montant de 15 euros à l’adresse de l’association : bon-de-commande.

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s