Quelques actualités…

Le premier Cahier Jules Lequier se trouve dans les librairies parisiennes suivantes : Vrin,  La Hune, Compagnie, L’Ecume des pages, Tschann, La Procure.

Il est fait mention de Lequier dans le dernier numéro de la revue Europe (n°972, avril 2010). Dans un article de Toby Garfitt d’une part, à propos de Jean Grenier, figurant dans un dossier sur les penseurs existentiels des années trente. Garfitt explique avec pertinence que « ce n’est pas aux conclusions formelles de son études sur Lequier qu’il convient de s’adresser pour déceler une prétendue influence [de Lequier] dans le domaine des idées [de Grenier] la véritable influence s’annonce plutôt dans le mouvement hésitant, circulaire, de L’Existence malheureuse, par exemple, ou d’essais lyriques comme « L’attrait du vide », mais aussi dans les « angoisses » et « incertitudes » des Grèves ou des Mémoires intimes de X. »

Nous signalons par ailleurs un entretien avec André Clair (membre d’honneur de l’association) dans le dossier central consacré à Kierkegaard. Clair y compare Abel et Abel de Lequier et Crainte et tremblement de Kierkegaard, deux textes narratifs et lyriques dans lesquels sont abordés les thèmes du rapport père-fils, l’épreuve et le cheminement vers l’identité personnelle. Il remarque que dans ces deux textes, « chacun s’accomplit comme poète-dialecticien ».

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s